Arrivé cet été, le Bulgare n’a pas manqué ses débuts

Arrivé en début de saison et fort de son expérience du plus haut niveau en Bulgarie, Miroslav Bratanov (24 ans, 1,94 m, réceptionneur-attaquant) s’impose comme le fer de lance de l’attaque briviste.

À 24 ans, Miroslav a déjà un sacré parcours derrière lui. International junior, il débute le volley à Botev Lukovit, sa ville natale.

Il est vite repéré par un des plus grands clubs bulgares, le CSKA Sofia avec lequel il termine sa formation et intègre même l’équipe première en Pro A bulgare pendant un an. Il revient alors dans le club de ses débuts avec lequel il jouera pendant quatre saisons en Pro A puis en Pro B avant de tenter une ultime expérience bulgare en première division, au Teteven Volley.

Titulaire d’un Master de volley

Titulaire d’un Master de volley qui lui permet de pouvoir entraîner au plus haut niveau, Miroslav est alors tenté par une expérience en France. Contacté par Zeljko Milovanovic, le Bulgare est conquis par le projet de Brive, son histoire en Pro B et l’ambition de revenir le plus tôt possible en Élite avec la volonté personnelle de s’intégrer en France sur le long terme.

« Le club nous offre de vraies bonnes conditions et nous permet d’avoir de bonnes bases pour avoir de bons résultats. Le groupe est homogène, nous travaillons bien, l’entraîneur fait du bon boulot. On a vraiment besoin de mieux nous connaître sur le terrain pour donner la pleine carburation à l’équipe mais on va y arriver. »

Le réceptionneur-attaquant est conscient et motivé par les fortes attentes que le club a de lui.

« Je suis pour le moment satisfait de mon début de saison, sauf pour le dernier match contre Toulouse où mon rendement en attaque n’a pas été à la hauteur des précédents. Dès samedi, je vais à nouveau montrer pourquoi je suis venu », commente le joueur qui tournait à près de 20 points de moyenne sur les trois premières rencontres.

« Resté invaincu dans notre salle »

« Le week-end dernier, nous nous sommes vraiment battus pour rivaliser avec une belle équipe de Toulouse. Cela s’est joué à des détails, des fautes bêtes. Dans ce genre de match, on a failli en contre-attaque alors que nous avons plutôt bien défendu », analyse-t-il.

Pour le prochain match, samedi à 20 heures, au gymnase Maurice-Rollinat, contre Puygouzon, il espère que son équipe continuera de montrer des progrès.

« On fera tout pour s’imposer et rester invaincus dans notre salle. »

Coupe de France. Le CABC recevra Saint-Jean-d’Illac, leader du championnat Élite, le samedi 11 novembre, à 20 heures, à Rollinat, pour le premier tour de Coupe de France amateurs.

Source : LaMontagne.fr